Idée lecture : Histoire insolite et passionnée de la Bretagne

Noël se profile tout doucement à l’horizon et peut-être, certain(e)s d’entre-vous cherchent-ils des idées cadeaux en relation avec la Bretagne ? Aussi je vais vous présenter quelques beaux livres issus de ma bibliothèque et dont il me tenait à cœur de vous parler…

Parmi ceux-ci, il y en a que j’ai trouvé sous le sapin il y a maintenant deux ans et que j’aime beaucoup. Il s’intitule « Histoire insolite et passionnée de la Bretagne », un magnifique ouvrage de 128 pages signé Jean-Paul Ollivier et paru aux éditions Larousse, dans la collection « les documents de l’histoire », en 2014.

 

Déjà il y a l’auteur : qui ne connait pas « Paulo la science » ? Pour celles et ceux qui découvriraient le personnage, Jean-Paul Ollivier est un écrivain et journaliste sportif, natif de Concarneau, qui a longtemps officié sur le Tour de France. C’est sur cette épreuve mythique qu’avec sa verve inimitable, un mélange de bonhomie et de poésie « à la Michel Audiard »,  qu’il s’est illustré par son érudition, tant sur l’histoire de la petite reine que sur le patrimoine rencontré au fil des étapes, ce qui lui a valu son surnom…

Mais en dehors du cyclisme, notre homme a bien d’autres passions comme l’écriture et sa Bretagne natale : ce livre en est la preuve, une véritable ode même !!!

 

Hormis l’authenticité de son auteur, ce qui m’a attiré vers ce bouquin c’est aussi la notoriété de son éditeur. Pour moi les éditions Larousse sont un véritable gage de rigueur, aussi bien sur la présentation de leurs œuvres que sur le contenu qui a valeur « encyclopédique ». En tout cas c’est comme ça que je le ressens. J’aurais beaucoup de mal à imaginer cette vénérable maison – qui rappelons-le, a été fondée en 1852 – publier des propos hasardeux, erronés, voir même fantaisistes.

Et puis il suffit de feuilleter le livre (vous en avez un petit aperçu dans la galerie de photos…) pour en apprécier la superbe mise en page. C’est net, précis, les illustrations sont belles, riches et fort judicieuses. Bref, lorsqu’on l’ouvre ça embaumerait presque les embruns et le caramel au beurre salé. Sans compter les nombreux fac-similés qui, comme autant de petites surprises, agrémentent les différents chapitres !!!

 

Les chapitres parlons-en : au nombre d’une quarantaine, la plupart ne dépassent pas quatre pages. Ils sont donc plutôt concis mais extrêmement bien écrit, de manière très fluide, avec des mots simples, tout en rondeur, et donc parfaitement accessibles pour le commun des mortels. Bref, pas besoin d’avoir fait d’études supérieures pour comprendre, ça s’inscrit dans le même style avec lequel Jean-Paul Ollivier s’exprime à l’écran.  Disons que ça change des trop nombreux ouvrages où le savoir est bien présent mais l’esprit de synthèse, et parfois même le talent de l’auteur, sont hélas totalement absents…

 

Au hasard des pages vous pourrez donc découvrir l’histoire de la Bretagne sous toutes ses coutures : culturelles, industrielles, architecturales, artistiques, gastronomiques,  touristiques, religieuses mais aussi sportives… forcément !!! Sans déflorer les textes, juste pour vous mettre l’eau à la bouche, je ne résiste pas au plaisir de vous citer quelques titres aux noms savoureux : « une terre de légendes », « la Bretagne au cœur de la guerre de Cents Ans », « une terre de corsaires et d’aventuriers »,  « un pays de marins et de pêcheurs », « la Bretagne, muse des peintres », « les délices Bretons », « cidres, chouchen et autres nectars ! », « sur un air de biniou… », « Finistère, entre terre et mer », « les Côtes d’Armor, terre de contraste », « le Morbihan, le chemin des îles », « l’Ille-et-Vilaine, aventureuse et mystérieuse » ou encore « la Loire-Atlantique : la Bretagne historique ». Comme vous le constatez, personne n’est oublié !!!...

Je devrais même ajouter « rien ni personne » car même les pires catastrophes ont droit au chapitre comme les marées noires, celle de l’Amoco Cadiz le 16 mars 1978 ou plus récemment celle de l’Erika, le 12 décembre 1999. Sans complexe, Paulo la science évoque également les grands capitaines d’industrie Bretons comme Vincent Bolloré, François Pinault, Edouard Leclerc et son fils, Michel-Edouard ; ou encore les personnages que l’histoire a parfois mis au second plan comme Jacques Cassard ou La Motte-Piquet, dans le sillage des incontournables Surcouf et autre Duguay-Trouin.

En ce qui concerne les fac-similés, vous découvrirez entre-autre reproductions un plan datant de 1705  et représentant une machine à dessaler l’eau découverte à bord d’un navire Hollandais capturé par les corsaires Malouins, un décret de la Convention Nationale daté du 10 juin 1793 et portant sur le changement de nom de la ville de La Roche-Bernard, la une du journal Ouest-France datée du lundi 7 août 1944, celle annonçant la libération de la Bretagne par l’occupant Allemand, ou encore une plaquette réalisée en 2014, à l’occasion de la certification des plats préparés Hénaff à destination des astronautes de la station spatiale internationale. Une véritable consécration !!!

 

Vraiment « Histoire insolite et passionnée de la Bretagne » est un très beau livre, peu ordinaire et excellent sous tous rapports, que je conseille vivement aux inconditionnels de la Bretagne. Donc à ajouter d’urgence sur votre liste au Père Noël !!!

 Copyright © 2017-2019 – Arthur Le Roy / Le Cœur en Bretagne