Idée lecture : les miscellanées du Docteur Le Dantec

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir deux bouquins que j’ai trouvé sur les étagères surchargées d’une librairie de Bécherel. Il s’agit des tomes 1 et 2 de « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Bretagne sans jamais avoir osé le demander »… ouf !!! Fort heureusement, on peut résumer ce titre à rallonge et quelque peu pompeux par : « Les miscellanées du Docteur Le Dantec »…

Alors quésaco ? C’est quoi donc des miscellanées ? Issu du latin miscellanea, qui signifie « choses mêlées », il s’agit d’un florilège de petit riens et de petits touts, généralement au tout venant, du plus désopilant au plus sérieux…

Quant au fameux docteur Le Dantec, natif de Plouvizen, aux confins du Finistère et des Côtes d’Armor, il nous est présenté comme un médecin haut en couleur, fort estimé de ses patients. Fouineur, curieux de tout, passionné par l’histoire de la Bretagne et lecteur compulsif, c’est au cours de ses tournées qu’il aurait glané toutes les informations que vous proposent ces deux petits ouvrages publiés aux éditions Ouest-France.

Les auteurs – car malgré la belle entrée en matière, je dois hélas vous avouer que notre sympathique érudit est un personnage purement fictif… – sont Dominique Aymard et Éric Jouan, tous deux journalistes. Le tome 1, avec la couverture jaune et un triskell en filigrane, est préfacé par Patrick Poivre d’Arvor qu’on ne présente plus !!!

 

Alors, comme je vous l’expliquai en préambule, le contenu de ces livres est un joyeux bric-à-brac dans lequel on peu découvrir, au fil des pages, la création, en 1995, du célèbre logo au phare « produit en Bretagne » ou encore, en 2002, le lancement du Breizh Cola. Plus amusant, y sont évoqués le championnat du monde de lancer de menhir à Guerlesquin, celui de l’artichaut, à Henvic, ou le record du monde du cracher de bigorneau qui est actuellement de 10,41 m (au moment de la publication en 2014, mais qui semble être passé à 10,56 m en 2017) et détenu par un certain Alain Jourden, goémonier de son état...

On y glane que pour son septième album de Tintin, le phare de l’île Noire, en baie de Morlaix, aurait inspiré Hergé, lors d’un de ses séjours à Locquénolé.

Inévitablement, on y parle du temps qu’il fait ! C’est ainsi que l’on apprend qu’au mois d’août, et ce sur un cumule enregistré entre 2001 et 2008, il pleut bien d’avantage à Biarritz (121,4 mm) et à Clermont-Ferrand (86 mm) qu’à Brest (74,4 mm), Lorient (55,6 mm), Saint-Brieuc (44,7 mm) ou encore Rennes (42,9 mm). Sur le plan historique on y découvre que la Bretagne est la seconde région de France en termes de patrimoine puisqu’elle compte actuellement 2.900 monuments classés. Parmi ces joyaux : neuf phares, plusieurs voiliers, le Parlement de Bretagne, le site des mégalithes de Locmariaquer et le cairn de Barnenez

 

Dans tome 2, celui avec la couverture bleue, même principe !!!

En le parcourant, on peut lire que si Ploumanac’h est le village préféré des Français c’est Paimpol qui à la faveur des Bretons. On y reparle de l’incendie de Rennes qui, en 1720. Parti d’une simple querelle de couple au cours de laquelle une bougie tomba dans un tas de copeaux, le feu prit une telle ampleur qu’il ravagea 40% de la ville, touchant 27 rue, 5 places publiques, une église, une chapelle et près de 1.000 immeubles !!!

Si vous ignorez où a été conçu le plus grand far au pruneaux du monde, vous le saurez en feuilletant ses pages, tout comme le nombre d’automobilistes qui arborent la petite bigoudène « A l’aise Breizh » sur le haillon de leurs voitures…

Connaissez-vous l’origine du Paris-Brest ? Cette pâtisserie en forme de roue, à base de pâte à chou parsemée d’amandes effilées et garnie d’une crème mousseline pralinée ?...  

Entre autre réponse, vous en apprendrez d’avantage sur le GR34, l’un des sentiers de grande randonnée parmi les plus prestigieux de France. Tracé en 1791 pour permettre aux douaniers – d’où son nom… – de parcourir le trait de côte et lutter contre les contrebandiers, il fut progressivement abandonné jusqu’au début du 20ième siècle.  Ce n’est que dans les années 70 qu’il fut redécouvert et remis en état, d’abord du côté de Lannion… aujourd’hui, au départ de Vitré, en Ille-et-Vilaine, jusqu’au Tour-du-Parc dans le Morbihan, il permet de parcourir à pieds 1.800 kilomètres de littoral !!!

 

Bref, au total se sont plus de 350 entrées qui vous attendent sur les deux tomes, des plus futiles aux plus utiles !!! Sous certains aspects, le concept me fait un peu penser à Breizh Bazar. En revanche, niveau illustration, il faudra repasser. Il y en a quelques unes griffonnées dans le premier, pas du tout dans le second… mais l’essentiel n’est pas là ! Avec leur petit format très pratique et aucune chronologie à suivre dans l’ordre des sujets, ces bouquins seront vos compagnons idéals pour vous « culturer » sur la plage cet été !!!

 Copyright © 2017-2019 – Arthur Le Roy / Le Cœur en Bretagne